La Dépêche

En kiosque
La Dépêche présentement en kiosque


Sommaire
Anciens numéros
Points de vente
Abonnement
Accueil
Information
continue

Profil de
La Dépêche

Annoncer dans
La Dépêche



Actualité générale
Culture
Économie
Politique
Science
Sports

Festival du cinéma
Au coeur des cultures d’ici
et d’ailleurs
LA DÉPÊCHE NUMÉRO 79  -  25/10/19

La rivière Rupert
 
 

La rivière Rupert au croisement de la route de la Baie-James.
 

Pour une 38e année consécutive, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a su nous concocter une programmation d’oeuvres cinématographiques pour nous faire voyager au coeur des cultures d’ici et d’ailleurs.

Parmi les films présentés en première, plusieurs devraient connaître du succès  dans les prochains mois lors de leur sortie en salle. À commencer par le long métrage Une manière de vivre tourné à Radisson, Montréal et Val-d’Or.

La Dépêche numéro 79 vous propose de découvrir quelques-uns de ces films et consacre sa page couverture au long métrage Une manière de vivre tourné, entre autres, à Radisson. Une occasion de se rappeler l'importance qu'occupe la Baie-James dans notre «manière de vivre» au quotidien.

En effet, on a perdu de vue que près de la moitié de l’électricité qu’on consomme provient de la Baie-James. On a oublié que, même à l’époque de la Nouvelle-France, les Français et les Anglais se battaient littéralement sur les bords de la baie James et de la baie d’Hudson pour avoir le contrôle du marché de la fourrure.

À lire dans La Dépêche numéro 79.

 


L'actrice Rose-Marie Perreault dans Une manière de vivre.
 
 

Rose-Marie Perreault dans Une manière de vivre tourné à Radisson, Montréal et Val-d’Or.
 
Le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Une manière de vivre
Pour sa 38e soirée d’ouverture, le Festival a choisi de nous présenter en première mondiale Une manière de vivre.

Cette création de la réalisatrice québécoise Micheline Lanctôt (Pour l’amour de Dieu, Sonatine et L’homme à tout faire) met en vedette l’acteur français Laurent Lucas (Haut les coeurs!, Harry, un ami qui vous veut du bien, Sur la trace d’Igor Rizzi et Contre-enquête), Rose-Marie Perreault (Le monstre, La chute de l’empire américain, Nous sommes Gold, La Bolduc et Les faux tatouages) et Gabrielle Lazure (Passer l’hiver, Un heureux événement et Arbitrage).

Lisez plus de détails sur ce nouveau long métrage de Micheline Lanctôt et surtout sur l'importance de porter ainsi à l'écran cette importante portion du territoire québécois si souvent laissé pour compte qu'est la Baie-James. À lire absolument dans La Dépêche numéro 79.

 


Réservoir de Kim St-Pierre.
 
 

Le long métrage Réservoir  de Kim St-Pierre.
 

Le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Réservoir
Un film qui met cette fois en valeur la magnifique nature québécoise de la Mauricie (plus précisément de la Haute) et qui sortira en salle le 6 décembre 2019: Réservoir de Kim St-Pierre.

Il s’agit du premier long métrage de cette cinéaste qui a une trentaine de courts métrages à son actif, dont Vodka Canneberge (2010), Prix du jury au Festival international de films Fantasia.

On y retrouve Maxime Dumontier (Tout est parfait, Gaz Bar Blues), Jean-Simon Leduc (L’amour au temps de la guerre civile et Chien de garde) et Marco Collin (Le dep et Feed the devil). Pris en huis clos sur un ponton, naviguant la sinueuse étendue d'eau du réservoir Gouin, Simon et Jonathan n’ont d’autre choix que de confronter ce qu’ils sont devenus, de se reconnecter à eux-mêmes et de se révéler l’un à l’autre. Censé être une commémoration, un voyage de pêche se transforme en véritable leçon de vie.

Pour en savoir plus sur certains films, comme Réservoir, présentés en première lors de la 38e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, lisez notre grand reportage de sept pages sur l'événement dans le numéro 79 de La Dépêche.

 


Le long métrage Mais vous êtes fous
 
 

Le long métrage Mais vous êtes fous d’Audrey Diwan.
 

Le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Mais vous êtes fous
Encore cette année, le Festival est parvenu à inclure à sa programmation des premières nord-américaines de films de renom à la feuille de route impressionnante comme Mais vous êtes fous.

Premier long métrage à titre de réalisatrice d’Audrey Diwan, écrivaine, éditrice, scénariste et journaliste française d’origine libanaise. Son film, qui se veut une passionnante réflexion sur le couple, raconte l’histoire de Roman qui aime Camille autant qu’il aime ses deux filles. Mais il leur cache un grave problème de dépendance qui pourrait mettre en péril ce qu’il a de plus cher.

Le couple est interprété par Pio Marmai (Ce qui nous lie, Un heureux événement et En Liberté!) et Céline Salette (Saint Amour, et les séries télévisées Vernon Subutex et Les revenants). Un long métrage qui apporte une belle réflexion sur la dépendance aux drogues comme affective. Produit par Rectangle productions et distribué par K-Films Amérique.

Apprenez-en plus sur les autres films présentés à cette 38e éditon du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue dans notre grand reportage de sept pages dans La Dépêche numéro 79.

 


Les misérables : en première québécoise à Rouyn-Noranda.
 
 

Les misérables: film déjà primé présenté en première québécoise à Rouyn-Noranda.
 

Le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Les misérables
Autre première québécoise projetée à Rouyn-Noranda et qui prendra l’affiche au Canada et aux États-Unis le 10 janvier 2020: Les misérables.

Il s’agit du premier long métrage de fiction de Ladj Ly après plusieurs documentaires.

Les misérables a déjà remporté le Prix du meilleur film au Festival international du film de Durban, le prix de la Fondation Gabriel-Sherover au Festival international du film de Jérusalem et le Prix du jury au Festival de Cannes et représente la France aux Oscars 2020.

La distribution comprend Damien Bonnard (Rester vertical, C’est qui cette fille? et En Liberté!), Alexi Manenti (Dans la brume, Orpheline et Épouse-moi mon pote) et Djebril Zonga (C’est tout pour moi).

Stéphane intègre la brigade anticriminalité de Montfermeil où il rencontrera ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada. Lors d’une interpellation, alors qu’ils se trouvent débordés, un drone filme leurs moindres gestes, pour leur plus grand malheur.

Pour en savoir plus sur le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, procurez-vous La Dépêche numéro 79.

 


Le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
 
 

Revivez toute l'atmosphère du 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue avec notre compte rendu au jour le jour.
 

Le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Les coulisses de la 38e édition
Dans La Dépêche numéro 79, nous vous proposons quelques suggestions de films présentés en première lors de la 38e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Mais la couverture de La Dépêche se poursuivra dans ses éditions numéro 80 et 81 en reprenant sur papier glacé les meilleurs textes de son compte rendu au jour le jour des coulisses de l'événement.

Déjà, vous pouvez revivre toute l'atmosphère des récentes éditions du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue avec nos comptes rendus au jour le jour des années passées.

Par ailleurs, à lire dans La Dépêche numéro 79, plusieurs reportages en profondeur sur l'éducation, le climat, la santé, l'histoire, le patrimoine, la politique, le monde du sport, les communications, la culture, les médias et, bien sûr, le tourisme.
La Dépêche numéro 79
En effet, à ne pas manquer dans La Dépêche numéro 79, la suite de nos reportages sur les belles routes du Témiscamingue. Dans cette édition, parcourez la route entre Angliers et la baie l'Africain.

Puis, poursuivez notre tour du monde avec une vision témiscabitibienne. Dans cette édition, destination: l’immensité de l’océan Pacifique et ses îles paradisiaques, mystérieuses et légendaires comme l’île de Pâques, l’îlot de Pitcairn et les îles soeurs de Moorea et de Tahiti.

Des reportages à lire sur papier glacé dans La Dépêche numéro 79.


Pour recevoir un ancien numéro de La Dépêche, consultez notre section ABONNEMENT.

Pour vous procurez le numéro présentement en kiosque, consultez notre section POINTS DE VENTE.